dimanche, novembre 1, 2020
Accueil > Actualités > L’ISESCO APPELLE LES PAYS DU MONDE ISLAMIQUE A FAIRE DU PATRIMOINE L’UN DES PILIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

L’ISESCO APPELLE LES PAYS DU MONDE ISLAMIQUE A FAIRE DU PATRIMOINE L’UN DES PILIERS DU DEVELOPPEMENT DURABLE

La directrice générale adjointe de l’Organisation islamique pour l’Education, les Sciences et la Culture (ISESCO), Dr Amina Al Hajri, a souligné que l’organisation accorde une attention particulière à l’implication des communautés locales dans les efforts consentis pour la protection, la valorisation et la mise à profit du patrimoine rural, indique un communiqué de presse de l’ISESCO reçu à l’UNA.

Cet intérêt se manifeste par la mise en œuvre des programmes et activités visant à valoriser le patrimoine et renforcer son rôle dans la consolidation de l’identité culturelle et la réalisation du développement socio-économique.

Dans son allocution prononcée au nom de l’ISESCO, lors de la séance d’ouverture de la 19ème session de l’Assemblée annuelle du Conseil international des Monuments et des Sites (ICOMOS) qui se tient à Marrakech sous le haut patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Souverain du Royaume du Maroc, la Directrice générale adjointe a souligné la volonté de l’Organisation d’inscrire pas moins de 100 sites patrimoniaux avant la fin de 2019 et 500 sites en 2020.

Elle a également précisé que cela s’inscrit dans le cadre de l’application de la nouvelle stratégie de l’ISESCO, fondée sur une vision plus globale et réaliste visant à préserver le patrimoine culturel et civilisationnel dans le monde islamique. Et d’ajouter qu’il a été procédé à la mise en œuvre sérieuse depuis quelques mois de cette Stratégie, dont les résultats positifs sont visibles et favorisent la réalisation d’autres actions visant à protéger les éléments du patrimoine, notamment le patrimoine culturel et civilisationnel à Al-Quds Al-Charif.

Pour ce faire, a-t-elle indiqué, l’ISESCO a fourni les outils de travail nécessaires, avec à leur tête le Comité du patrimoine dans le monde islamique, dont les fonctions ont été élargies, et les mécanismes d’action et les rôles ont été développés, notamment en ce qui concerne l’inscription de davantage de sites patrimoniaux et d’éléments du patrimoine matériel, naturel et industriel dans le monde islamique. Et d’ajouter que l’Organisation a établi la liste du patrimoine dans le monde islamique en vue d’inscrire ces sites conformément aux normes et conditions en vigueur, et créé des commissions scientifiques spécialisées pour assister le travail dudit Comité. Il a été également procédé, a-t-elle indiqué, à la création de l’Observatoire du patrimoine, qui a pour mission d’examiner la situation du patrimoine dans le monde islamique et tenir compte des risques qui le menacent, ainsi que du Fonds de soutien aux projets du patrimoine, dont le but est de permettre à l’ISESCO d’apporter le soutien nécessaire aux autorités chargées du patrimoine dans le monde islamique.

De même, Dr Al Hajri a appelé les ministères de la Culture dans le monde islamique ainsi que les organisations régionales et internationales spécialisées à soutenir les efforts de mise en œuvre de la nouvelle vision de l’ISESCO, le but étant de faire des composantes du patrimoine des piliers du développement durable. Elle a également indiqué que l’ISESCO est disposée à accueillir l’une des prochaines sessions de l’Assemblée dans son siège à Rabat.

A noter que l’Assemblée annuelle de l’ICOMOS est l’une des plus grandes assemblées internationales qui réunissent les spécialistes en valorisation et restauration du patrimoine. La session actuelle de l’Assemblée est tenue sous le thème : « Patrimoine rural : Paysages et au-delà » et vise à sensibiliser à l’importance de préserver ce type de patrimoine et l’intégrer dans le développement des communautés locales.

iinanews

Laisser un commentaire